#DTONE plasticien

Parcours  Enfant, passionné, DTONE participe à plusieurs concours de dessins. Jusqu’à environ 9 ans il fait de très « beaux dessins » puis se tourne vers la BD, les comics et l’illustration. C’est à 16 ans environ qu’il découvre le Graffiti sur les lignes de trains qu’il emprunte. Il est séduit et se lance sous forme de personnages et de slogan car il a l’avantage de la technique de dessin quand les autres sont plus sur le lettrrage, ceci ne l’empêche malgré tout pas de poser son tag, aussi. L’abstarction ne lui parle pas, il étudie le dessin, le dessin de pub, la narration figurative, le nu, bref la palette académique enrichi de ses expériences de rue, où tout se mélangent. Lui qui regardait par la fenêtre les copains jouer dehors en groupe fenêtre, prend un véritable plaisir au partage. Entre 1992 et 2000, il se lance dans une recherche plastique importante, s’essaie à la toile, au carcan imposé contrairement au Mur, comme une brique arrachée sur le Mur de Berlin. Il veut être vu et se prépare, car il recherche son style popre, le peaufine bien que des galeries l’approche déjà, et malgré quelques expositions discrètes. Son objectif est de créer un style inspiré de ses différents univers, des techniques apprises ou maîtrisées : « un fond Feestyle surmonté d’un visuel Pop Art ».                                                        La véritable communication, le coming out se fait en 2000, la visibilité s’amplifie, il a maîtrisé son style, et est enfin prêt à s’exposer au public, dans les magazines , les galeries et sur le Web. Sa rencontre avec Yan Couedor lance un nouveau challenge, une nouvelle étape : sa collabortaion pendant presque deux ans avec l’agence Bothsides Creative Agency. Il n’oublie pas son appartenance à un Collectif L’Atelier 44 qui a également contribué à sa maturité intellectuelle et artistique, au recul sur son travail.

Aujourd’hui il reste en quête d‘une perfection de son style, ne craint pas les remises en cause qu’il considère comme avancée logique et affectionne toujours les carcans lui permettant de se dépasser. Artiste de la Galerie Jacques Devos, il présente actuellement un DT1 concept surprenant en echo avec le designer Daniel Gallo puis dans la foulée une expo solo jusqu’à fin juillet, comme une mini retrospective de ses nombreuses séries.

La première expo – le sentiment : En 1992 au Bataclan lors d’une soirée Hip Hop. Impatient, enthousiate et plutôt confiant carrr l’enjeu n’était pas de vendre mais de prendrre la température. Mais c’est ses premières ventes qui l’émeuvent surtout qu’elles se font sous couverts d’un prête nom un peu par concours de circonstances mais pour un collectionneur.

La meilleure expo  : Toujours la suivante !!!

Artisan puis artiste ? : Artiste définitivement. « On ne devient pas arrtiste, on naît artiste »

Art Contemporain ou Street Art : Contemporain parce que là mais la démarche est secondaire. L’Art c’est L’Art. C’est une époque qui définit ceci ou cela. Les termes sont nouveaux, l’origine est dans la pulsion. Mais je suis conscient d’avoir une reponsabilité arrtistique dans mon temps.

Un pays de prédilection : Le Monde

Une période artistique – Un artiste : La Renaissance et sa peinture. Léonardo da Vinci pour sa methodologie du croquis, de la maquette.

Un Musée : Le Louvres. Même si la visite de nombreux musées lors de voyage est passé à l’as pour question de temps et de priorité. Il y passait du temps plus jeune accompagné de sa soeur aînée qui lui offre également des ouvrages d’art.

Faussaire : Il reste un artiste qui a trouvé ses plus hautes qualités dans la copie. Bien sûr qu’être copié est synonyme de consécation, de valeur, marchande, mais cela reste au détriment de l’artiste original.

Ton accroche : Ne jamais suivre la mode Faire en sorte que la mode nous suive.

—————-

Une grande partie de son travail sur son site perso . Une expo en cours Espace Seven Galerie Jacques Devos. Un Solo Show à venir au même endroit. Deux heurres et demi passionnante avec un passionné.    L s’enrichit d’une rencontre de plus …

2 réflexions sur “#DTONE plasticien

  1. On n’apprend pas on le maîtrise quelq’un m’avait à peu prés dit la mm choz.c’ cool de pouvoir exercé son talent, vs faites du bon boulô

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s