DIASPORA Projet Art Contemporain


11403071_665674226910302_3432464944645938389_n

L a besoin de vous. Embarquée l’année dernière à bord d’une première édition de DIASPORA à la POOL ART FAIR, L vous a sollicité il y a quelques jours pour un financement participatif. Mais il est temps de vous faire comprendre pourquoi cela lui tient tant à coeur.

Pour que ce projet puisse être viable, à quelques jours de l’événement L vient encore vers vous car le pari des 3000 euros manquants au budget n’a pas encore été rempli, mettant donc en péril cette édition. Malgré les difficulté de la vie que nous traversons tous, nous vous sollicitons, L vous sollicite, en espérant que vous savez à quel point la place de l’Art dans l’évolution humaine est primordiale et que  les institutions ont d’autres chats à fouetter et ne sont plus aussi généreux qu’auparavant. C’est donc à votre responsabilité que nous faisons appel en espérant qu’elle se traduise par votre générosité.

DIASPORA | PooL Art Fair Guadeloupe 2016

Thierry Alet, malgré ce que certains détracteurs se complaisent à dire, développe une énergie monumentale pour tenter de créer une véritable dynamique autour de l’Art Contemporain en Guadeloupe. Nombres d’artistes vivent sur cette « excroissance » qui a définitivement sa véritable identité. Mais nombres d’entre eux ont aussi fait le choix personnel ou/et professionnel de s’expatrier.

Trois d’entre eux ont participé l’an dernier à la première édition (Françoise Semiramoth, , Catherine Seznec  et Rony Sidon). Lors des échanges avec ces trois artistes basés à Marseille, Paris et Dublin, la même problématique revenait en boucle identique à cette question qu’L se pose depuis si longtemps et qu’L avait enfin l’occasion d’exprimer devant un public majoritairement décontenancé, bouleversé, dérangé.

L’Art « guadeloupéen » même et surtout à l’extérieur du territoire doit il être estampillé comme tel ? Ne serait-ce pas lui fermer la porte de l’ART avec un grand A, (comme le Street Art qui n’est pas totalement considéré par tous comme art contemporain) ? Ou au contraire doit-on mettre en avant son origine pour permettre le rayonnement d’une culture même si elle est empreinte d’autres ? Ou encore, le fait d’avoir quitter le territoire permet-il encore au artistes Diaspora de pouvoir revendiquer leur origine comme un label identitaire ou artistique ?

Les avis sont divergents, les échanges furent emprunts d’émotion, de bouleversement, mais la question était posée.

Cette année, à nouveau, grâce à d’autres artistes, SHUCK ONE, MARIE AIMER, ROMAIN GANER qui acceptent de faire partie du voyage, nous prolongerons cette introspection dans l’échange et tenteront la création de cette passerelle entre ceux qui sont « lokal » sans titre péjoratif aucun et ceux expatriés sans plus de titre péjoratif, par choix ou non d’ailleurs …

Encore merci à ceux qui soutiennent l’Art Contemporain en Guadeloupe en étant sponsors, partenaires, participants, public, critiques, acteurs du partage de l’information et font avancer et circuler les idées, pour que le monde avance et qu’il n’avance pas sans la Guadeloupe …

DP_DIASPORA_II__dragged__1-1463589784-1463695850DP_DIASPORA_II__dragged__3-1463589839-1463695874DP_DIASPORA_II__dragged__2-1463589805-1463695892

Lourd, Heavy, Sale


L ne sait plus quel terme employé tant la sève monte … La semaine débute sous le soleil mais rien d’étonnant parce que le programme donne envie de sortir, s’aérer, vivre. A bas la morosité, en route vers le Plaisir.

L est obligée de vous parler des événements que vous ne devez pas manquer, parce que ceux là L même ne les loupera sous aucun prétexte. Ces dernières semaines des annonces, des invitations, des conversations ont révélé des envies incontrôlables.

 

L’ouverture du don participatif pour un projet qu’ L soutient et auquel L participe depuis sa création en 2015 : DIASPORA, l’exposition de 3 artistes guadeloupéens oeuvrant à l’étranger pour créer un lien entre les insulaires et leurs artistes expatriés. Le prochain article sera dédié à ce projet. Mais là, ils ont besoin de vous pour finaliser le budget, donc L vous demande humblement un don petit ou conséquent et une large diffusion de cette cagnotte.

 

13412172_10153584222942401_4658863984046707229_oL’expo d’un frérot du quartier, un ami de toujours, plasticien que beaucoup connaissent plus dans son rôle de DJ. Venez voir à quel point il n’est pas que doué pour vous faire bouncer … RICHARD MVOGO aka Richie Reach.

 

13245377_986206858161635_470097715817784711_n-1DJALOUZ artiste urbain de grand talent sera d’une part sur le MUR Oberkampf le samedi 11 juin mais aussi en Solo Show à La BAB’S GALERIE dont L vous a souvent parlé parce que très attachée et impressionnée par le travail de la galériste-héroine Elisabeth Ndala.

 

 

13241324_10153505026445877_7257952778556665349_n

Une plasticienne Françoise SEMIRAMOTH,  avec qui L a partagé quelques jours l’année dernière presque jour pour jour présente « HISTOIRES D’HOMMES » à Nantes en compagnie de l’écrivaine Françoise Donadieu, à Nantes. 783

 

13321924_10154209213131489_4905649914451781389_n

Une expo double effet kiss cool parce que chez un chouchou et du Street Art avec vente aux enchères à la fin … Tout ce qu’ LM. WRUNG

 

 

13312732_1776830015879870_6950821352291541159_n

Une soirée EXCEPTIONNELLE en place et lieu de la HELLO PANAM déplacée suite aux intempéries.Mais ce qu’LM c’est que pour celle-ci le DJ d’anthologie CASH MONEY est invité à nous ambiancer !!! Bien sûr les chouchous sont là comme toujours BabaFlex  et Jim.

Plus d’actus sur le groupe agenda FB

Au plaisir de vous y croiser.

 

 

 

 

 

 

 

 

Second Square @ carreau du temple


IMG_4878.JPG

Le Carreau du temple ouvre ses portes à son quartier pendant plusieurs jours avec différentes activités. Plutôt tourner vers les enfants et les jeunes. Et pendant cet événement  Le Mur expose  des artistes ayant habillé des plans de métro vintage pour le compte d’un collectionneur. En prime mardi a eu lieu la performance de James Reka, pour finir la série de 20. Jusqu’à jeudi 28 !!!

 

13061984_10154142504801667_7348394605489966059_n

 

 

LM les surprises


Les trajets quotidiens en transports en commun ne sont pas toujours réjouissants. Mais si on ouvre les yeux et le cœur, il y a toujours une merveille pour surprendre et apporter un candéla de plus à la lumière. Comme cette petite fille qui hier en sortant du metro à décider de prendre la main de Lana et à expliquer à sa maman que c’est chez LM qu’elle rentrait ce soir en dansant et chantant … 😊✨😊 

               

Conversation avec HOM NGUYEN


IMG_4704

Non L n’a pas eu la chance d’avoir un private talk avec un artiste impressionnant car totalement autodidacte,  simple, et si doué. La surprise est venue de la visite sur le stand de sa galerie, A2Z Art, à Art Paris Art Fair, qui organisait un entretien avec l’artiste dans ses murs le jour même.

Impossible de résister, en plein marathon art, une véritable aubaine. Donc accompagnée par ou accompagnant, une passionnée nommée Angélique, en route vers Mabillon, quartier Saint Germain pour une rencontre en petit comité.

En réalité une présentation par Anthony, brillant galériste qui a déménagé d’Ivry sur seine au VIème, sous forme de conversation entre eux. Le parcours atypique et donc autodidacte de l’artiste, ses sources d’inspiration, son ressenti envers le travail de ses congénères. Humilité au rendez-vous, une véritable générosité que l’on retrouve dans son travail, son oeuvre. Ses « masques » sont aussi vibrants que son histoire. Mais aller voir car cela vaut véritablement le déplacement.

Bref, sa biographie officielle :

 » Né à Paris en 1972, Hom Nguyen est un artiste autodidacte au style instinctif et sans complexe.Personnalité anticonformiste, ses œuvres le sont tout autant. Travaillant au fusain, à l’huile voire même au stylo, chacune de ses toiles apparait tel un combat, un corps à corps avec la matière d’où surgit une volonté : révéler le plus profond de l’être humain à travers les traits et la couleur. L’essentiel du travail de Hom s’articule autour de la création de portraits monumentaux. Le choix des couleurs, l’application de la matière ou encore la vivacité du geste se font toujours dans le but de montrer au monde sa vision de l’être humain par-delà les apparences. Ses œuvres capturant et transcendant ainsi la profondeur des sentiments et la complexité des émotions qui bouleversent l’âme humaine.Ses représentations subtiles abordent la dualité du visible et de l’invisible, du matériel et de l’immatériel. Hom Nguyen pousse chacun de nous à une réflexion, une introspection, sur ce que nous montrons de nous-mêmes, ce que nous essayons de cacher et ce que nous sommes réellement »

Et le lien de la Galerie : ici

LE MUR Oberkampf ____ Tout un hiver !!!


L considère septembre comme le début de l’hiver alors que parfois il y a un véritable été indien à Paris. Cette année d’ailleurs le temps a été clément tardivement. Allez en images :

 

Les prochains annoncés  :

  •  12916260_1153216701378359_7885135349776241319_o
  • David Petroni le 23 avril
  • Segiy Radkevich le 14 mai

 

Donc à très bientôt parce qu’ L sera fidèle au poste et au punch !!!

le site du Mur : Ici

le facebook  du Mur : ici

 

BANKSY à la POOL ART FAIR en juin


12802794_10154007782386591_8230161290809789635_n

 

L’artiste si secret est annoncé à la POOL ART FAIR de Guadeloupe en juin 2016. Mais il n’y aura pas que lui … Donc Artistes suivez ce lien pour vous y rendre :   Pool Art Fair DP