WEEK-END PLAISIR


Voilà trop longtemps qu’L ne vous a pas fait partager les plaisirs, les moments de grâce qu’L a vécu… Ce soir ce sera chose faite car ce dernier week-end a été si plein de richesse, de rencontres et de découvertes qu’L ne pouvait rester muette.

Certaines conversations amènent à la reflexion mais parfois devant une oeuvre on reste couac …

Tout a commencé vers 19h10 dans une de ces galeries qu’L aime fréquentée. Exposition Made In Berlin, collective d’artistes vivant à Berlin de nationalité si disparates que le voyage est global. Un coup de coeur pour les portraits de WESR et un premier contact avec d’autres comme : Andrea Wan, Addison Karl, Anders Gjennestad, Base23, Blo, David Walker, Herakut, Johannes Mundinger,  Rylsee, TWOONE, Various & Gould, et bien sûr REKA qu’on n’a suivi jusqu’au début de semaine.

11219601_10153627591649800_388103134513820020_n
Exposition Made In Berlin @ Galerie MathGoth 34, rue Hélène Brion 75013 Paris jusqu’au 24 octobre

Reka donc qui Samedi intervenait sur Le Mur Oberkampf et lundi inaugurait sa fresque sur un des immeubles des logements sociaux 1 rue Chevaleret grâce à sa Galerie parisienne. Deux oeuvres grand et immense format par l’ artiste natif de Melbourne. Issu du monde du graffiti, c’est sur les trains et lignes d’une des capitales australiennes qu’il fait ses armes. Des créatures surréalistes et abstraites emergent aujourd’hui du plus profond de son esprit ; il communique à travers  des lignes fortes, un mouvement dynamique, et des couleurs vives. Son style est reconnaissable par sa fusion des influences de la POP culture, de l’animation et de l’illustration. Il expose de Melbourne à Londres en passant par Bristol, Berlin, le Danemark et bien entendu Paris. Sur le MUR Oberkampf jusqu’au 9 octobre, sur l’immeuble rue chevaleret jusqu’au ravalement, vous l’apercevrez du périphérique aux abord de la porte d’Ivry !

Photo Anne Provignon
Photo Anne Provignon

12042997_10153629236354800_2966855743584865297_n

Dimanche était la grand Messe du Graffiti en lieu de la Caserne de Reuilly sur le point de non retour. L’exposition ouverte le 19 juin célébrait après prolongation sa dernière présentation. 25 graffeurs avaient investi les lieux soient 1000m2 de leurs extraordinaires fresques. Démesurée, et dédiée à la culture Hip Hop avec DJs, elle a attiré tant les fidèles que les artistes, les peoples, les perdus. La question a été soulevée par un graffeur des premières heures, entendez les 80’s, « qu’est ce qui tue le graff ?! » L vous laisse y réfléchir …

11261642_10153589316539731_3496862570690210604_n

TATS CRU / CAN2 / ATOM / MACS / CASE MACLAIM
RSCLS CREW / SONIC / TABOO 1 / MAD HATTER
2RODE / BATSH / DA CRUZ / HESTONE / KALOUF /LAZOO
MARKO 93 / NOÉTWO / POPAY / PEST / RAPHE HEC / SOKLAK / SWAY
expo Photo: MARONE
Vente du livre de Cédric Naïmi « État des lieux du graffiti et du street art »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s