#Palais de Tokyo


Chaque fois qu’L y met les pieds L tombe du cocotier. Toujours surprise par une création qui ne cesse d’évoluer, L se promène là comme dans une friche. « N’y voyez pas là la folie de l’Homme mais le  délire des Artistes …

Et cette fois plus que jamais, THOMAS HIRSHCHORN en laissant le public donner libre cours à ses désirs créatifs …ou pas. De la dédicace au quartier en passant par les meubles recouverts de scotch de déménagement, les braséros autour de point de discussion, des lecteurs dvd à dispo avec dvdthèque, lecture, impression, dessin, sculpture sur polystirène et cheminement de pneus, FLAMME ETERNELLE est un vériable lieu pour errer, se poser, se lâcher. Jusqu’au 23 juin, chaque jour des nouveautés puisque le midi-minuit du Palais de Tokyo acceuille touristes, plasticiens, badaux et L .

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le questionnement d’HIROSHI SUGIMOTO sur la fin d’un monde : grands sujets de société traiter par tout un chacun dans les dîners. « Aujourd’hui le monde est mort. »  Ou peut être hier je ne sais pas. » phrase lancinante qui suit le visiteur dans son questionnement ou constatation des travers de notre monde de notre civilisation. En reprenant cette phrase comme leitmotiv, le plasticien nous emmène dans une idée de fin de civilisation ou cela pourrait être un musée de l’homme dans le futur, un cabinet de curiosié pour nos descendants. jusqu’au 7 septembre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s