ELECTRIC EMPIRE à la Bellevilloise


Electric Empire @ La Bellevilloise       photos de Olivier Hoffschir . Superbe album du concert sur : http://www.flickr.com/photos/daidix/sets/72157631811924573/with/8105433223/

Jason Heerah (batterie), Aaron Mendoza (Keyboards), Dennis Dowlut (guitare) et Simon Olsen (basse) font partie de ces véritables musiciens qui vous collent la « pimple goose » (chair de poule mais je trouve ça plus mignon en anglais) et vous invitent à vous lover dans un sofa confortable, les bras sécurisant de votre amoureux, danser à en perdre haleine ou regretter de ne pas être un artiste. Vous auriez envie de poursuivre le partage, ne plus les laisser quitter cette intimité qu’ils créent rapidement, en partageant le lead, à chacun son morceau, dans un souci plus artistique que démocratique, car « chaque chanson choisit son interprète » (disent-ils). Surprise ce soir là, Ben l’Oncle Soul présent « par hasard », interprète un morceau langoureux, tout à fait intégrer à ce quatuor avec lequel semble-t-il les rencontres se sont faites sur scène et en studio …

Enthousiaste vous l’aurez compris, je remercie ce qui m’ont invité ce soir là à découvrir des talents  d’une mouvance dont je ne me lasse décidément pas.

LM  cet Empire chaleureusement Electric !!!

Retrouvez leur blog ICI sur lequel vous trouverez les prochaines dates de concerts. Et là,  la traduction de leur page « About » pour les non anglophones :

Electric Empire devient rapidement l’une des exportations australiennes de musique de haut niveau. Mais comme beaucoup de leurs contemporains, le groupe a du prendre la route avant d’être reconnu par la presse de chez eux. Et quel voyage ?!
En moins d’un an, le quatuor a réalisé plus que la plupart en une vie. Electric Empire a fait le tour du monde, remplissant les théâtres et les clubs illustres,  jouer dans quelques-uns des festivals les plus connus sur la planète.
En 2011, Electric Empire a livré une série de spectacles en Grande-Bretagne du célèbre festival de Glastonbury à l’emblématique Royal Albert Hall (2012) et a joué à guichets fermés au Japon et en France. La musique du groupe a même pris au Kazakhstan. Et le long du chemin, Electric Empire a vendu des dizaines de milliers d’exemplaires de son premier album. Pour Empire Electric, cet incroyable voyage ne fait que commencer.
Composé de Jason Heerah (batterie), Aaron Mendoza (touches), Dennis Dowlut (guitare) et Simon Olsen (basse), ils sont un collectif indépendant de talentueux esprits musiciens, des compositeurs et des producteurs, s’inspirant de leur émotions et relations avec la vie . Entre eux, ils appellent Sydney et Melbourne maison, mais actuellement ils sont plus  habitués à la vie sur la route.
Ces expériences façonnent leur musique. Le groupe a ccomposé un nouvel EP Changin ‘,  sur le marché australien fin  2012.
L’enregistrement est la suite de leur auto-financé et auto-intitulé premier album  de 2010, qui s’est vendu à plus de 40.000 exemplaires dehors de l’Australie – un exploit remarquable pour une version totalement indépendante.
« Sur le premier album, nous avons exploré les sons vintage des années 60 et 70, la musique que nous entendions à l’époque à laquelle nous avons grandi « , explique Jason. «Cette fois-ci, après la tournée et  avoir beaucoup  jouer ensemble, nous étions beaucoup plus conscients de notre  propre son et nous prenions cela dans nos séances d’écriture. »
Sur le nouvel EP, le groupe expérimente de nouveaux paysages sonores, construit autour de thèmes forts et des messages. Il est co-produit par John Castle, le cerveau  derrière  du studio derrière les enregistrements de Washington, The Cat Empire, The Bamboos, Lior et The Drones, parmi beaucoup d’autres.
Il s’agit d’un EP rempli de cœur, une collection d’œuvres riches qui s’élèvent, resplendit avec une touche de rêve. Et bien sûr, il y a tout un tas d’états d’âme. « Nous ouvrons nos esprits pour mélanger un peu de fraîcheur a un son plus riche. En 2012  nous faisons un enregistrement avec toute l’ Histoire, mais en créant  une touche moderne. « 
Jason, Aaron et Dennis tous à tour de rôle prenne le micro en lead. Il s’agit d’un processus démocratique qui a une vie propre. « La chanson a tendance à trouver l’interprète » explique Aaron. «Nous connaissons la voix de chacun. Et plus souvent  nous savons à qui appartient à la chanson » Sur l’album, chaque membre arrive à mettre en valeur ses talents vocaux. La nouvelle recrue, Simon, également prêté sa voix à l’ensemble.
Jusqu’à présent cela  a été une histoire de talents, de persévérance et de conviction. Le morceau BABY YOUR LOVIN  est beaucoup passer en radio à travers le monde, et a permis d’établir un large auditoire, à la fois en ligne et dans un cadre réel.
La communauté internationale artistique s’est révélée être un facteur décisif. Le soutien des américains The Brand New Heavies, de l’ âme sensationnelle de Mayer Hawthorne et aux antipodes les funky Fat Freddy et The Bamboos poussent le groupe sous les projecteurs en 2011. Plus récemment, aux côtés de la Star Soul d’Angleterre Beverley Knight et d’Aloe Blacc ils sont poussés plus loin.
«L’objectif général avait toujours été d’avoir un succès international, en jouant à l’étranger», explique Dennis. «La porte s’est rapidement ouiverte. Avec Glastonbury, c’était notre première exposition internationale qui se prolonge depuis lors. Notre grand objectif est de faire de  grande scène internationale. C’est ce que nous espérons tous « 
Le buzz de promotion derrière  Empire Electric est  bel et bien  un  véritable bourdonnement maintenant,  vers cet objectif. Les médias britanniques tels que la BBC, The Sun, Music Week Magazine et Q portent leur attention sur le groupe. En France, Radio Nova (France) et le magazine Rolling Stone ont apporté leur soutien considérable.
Electric Empire s’est lancé dans un programme sans relâche en faveur de la promotion du dernier EP. L’itinéraire  comprenait cinq spectacles en août au Japon, et en Septembre au Bigsound de Brisbane, l’une des plus importante conférence de l’industrie de la musique et des showcases. Une tournée promotionnelle au Royaume-Uni et la France a été confirmée pour Octobre. ELECTRIC EMPIRE présentera  ce dernier EP à la Conférence mondiale de la musique Australienne le 17 Novembre,  un mois particulièrement chargé. Une chaîne de festival d’été australien et les dates de tournées phares suivront en Novembre ; le collectif jouera au Queenscliffe Music Festival (Victoria), au Mullum Festival (New South Wales) et  au Golden Days Festival (Queensland). ELECTRIC EMPIRE ne fait que commencer.
« Nous aimons tous jouer en live. Il n’ya rien de mieux que de jouer à un festival, ou de travailler avec d’autres artistes et de jouer sur la même scène », note Aaron. « Dans Electric  Empire, chacun d’entre nous produit et écrit. Nous en apprécions égalemen travailler et  collaborer avec différents artistes, qu’ils soient de France, du Japon ou d’ailleurs. Nous voulons étendre notre réseau  pour partager différentes expériences avec différents artistes et producteurs aussi bien en tournée, que pour la production et le côté écriture. C’est comme ça que nous voulons que ce groupe réussise à tous les niveaux. « 
La Soul contemporaine  a pignon sur rue maintenant. Britanniques Adele, Amy Winehouse et Plan B ont ouvert toutes les portes, et l’Empire Electric est maintenant parfaitement prêt à surfer sur la vague.
«Nous sommes maintenant prêt à passer au niveau suivant», ajoute Dennis. «Nous avons fait exactement ce que nous voulions faire avec cet EP et cela nous a injecté une nouvelle confiance en nous. »
Jason remarque qu’il y a maintenant une attente, une légitimité venant de tout leur travail . « Cela n’a pas été le cas lors du premier album. Nous faisions juste la musique que nous aimions, ce que nous faisons toujours, mais maintenant il y a un tas de gens qui attendent nos prochaines créations. C’est un grand tournant pour nous. Et c’est vraiment excitant. « 
Si 2011 a été le chapitre qui marquait la percée internationale de Electric Empire , 2012 sera certainement l’histoire  de leur percée chez eux. Le secret le mieux gardé de Australie est sur le point d’être révélé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s