Jacquesmercier Blog

Comme le temps passe et que forcément il engendre des changements dans notre manière d’être et de penser ; souvent vers une plus grande compréhension de sa propre existence et de sa propre raison d’être, je me suis dit ce matin que la poésie traduisait au mieux ces pensées. Voici donc un court texte extrait de « Proche des larmes », je vous l’offre et passez un excellent WE !

Suspendu au fil du temps

Au balancement

Des mirages

Tu te crois immobile

Alors que les fusions

Les plus étincelantes

Crépitent et s’accrochent

À ton âme amoureuse

Tu sais la passion

L’amplitude des mots

Celle de l’harmonie

Aventurière

Tu te crois fragile

Alors que le mouvement

Le plus essentiel

T’éclaire la route

Tu lis la partition

– Elle fut écrite

Dans un autre monde –

Et chaque note

Est la vibration

De résonances éternelles

En toi se multiplient

Les signes du bonheur

View original post 3 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s