A fos yo ri yo ka pléré, proverbe antillais pour Thomas N’Gijol.


Il m’était arrivée d’entrevoir le top 5 sur Canal + de l’humoriste qui me fait hurler, pleurer de rire, souvent , Thomas N’Gijol.

Lutte habile contre les « bad habits » de chacun, de tout le monde. Arroser les beaux, moches, riches, pauvres,  noirs,  asiatiques,  blancs,  américains,  antillais,  femmes,  hommes, jeunes et vieux, homosexuel ou pas, mère, père, fratrie, ect … Pas de jaloux, car il applique la « laïcité », replace des valeurs, ses valeurs, LES valeurs.

Moi, je l’ai découvert sur Canal mais dans le Jamel Comedy Club et depuis j’ai visionné autant que possible ses interventions scéniques et télévisuelles. Non, non, pas genre fan hystérique mais plutôt comme anti-dépresseurr puissant. Quand la journée a été trop longue, que le temps maussade ne m’inspire que du gris, je sais où trouver une bonne dose de vitamine D.

Très lucide sur l’aventure télé, quant à son rôle, quant à son opportunité, quant à la fin ; très fin dans son analyse, j’apprécie son ton léger, toujours proche des sujets d’actualité ou remettant au goût du jour des polémiques en pleine tempête (la sortie du film Case Départ en pleine année de l’Outre-Mer et de ses antagonismes).

D’aucuns reprochent ce ton léger pour des sujets presque devenus tabous, chasse réservée aux politico-dépendants ; je pense, moi-même, personnellement, en mon âme et conscience que certains aiment qualifiés de naïve, que rien n’est plus salvateur qu’un peu d’humour pour faire passer certaines vérités qui prendront alors racines discrètement, insidieusement … XPTDR

Et vu les résultats de ces shows, arrêtez de jouer les « sérieux » et avouez haut et fort que les humoristes, les seuls « sociologues » écoutés hors des grandes universités, nous soulagent, nous caricaturent, nous chahutent avec tellement de tendresse que nous en réclamons encore !!! Sans fausse pudeur, la description de situations connues, entendues, reconnues, une vraie recette de sincérité qui fonctionne à merveille.

En scène Mr N’Gijol, la situation en cette période électorale a besoin de vous.

Une réflexion sur “A fos yo ri yo ka pléré, proverbe antillais pour Thomas N’Gijol.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s