Algebra Blessett IN Paris


10620537_10152356990552861_1388375868212881242_n

Slapped deep in  Soul by an Artist, generously beautiful, amazingly talented. Étoffe d’une grande dame à la Erykah Badu et ce n’est pas une comparaison mais histoire de vous faire comprendre à qui vous avez à faire ! Le son sur CD ne reflète pas ce qu’elle offre sur scène comme pour beaucoup de "Vrai". Réactivité sans faille avec son public, chaque note perçante jusqu’au tréfonds des mots percutants et cette générosité impressionnante palpable tant avec l’audience qu’avec les musiciens  (accessoirement des bons mais pas les siens),  et avec ses consœurs de première partie. Il est bien question d’amour mais absolu, celui d’une femme pour des hommes, d’une femme pour son art, d’une âme avec ses semblables. Entertainer au sens noble du terme elle utilise tout jusqu’à l’alarme du club déclenchée pour nous remercier d’être là pour elle. Originaire de la mythique Atlanta la noire, une envie terrible de la suivre et d’apprendre à aimer et être aimée si bien !

Fille d’une chanteuse de Gospel, elle chante depuis son enfance, chorale durant sa jeunesse qui l’amena au chorus de Bilal, Monica, les tournéees d’Anthony Hamilton et à des collaborations avec Esperanza Spalding. Depuis, premier single en 2006, premier album "PURPOSE" en 2008, le second en Janvier dernier "RECOVERY" dont est extrait le single "Nobody but you" sur lequel elle enflamma son public vendredi dernier pendant de nombreuses minutes avec interactivité avec chacun.

Agenda


Jeudi soir, il est temps de recenser les plans à suivre jusqu’à la prochaine. Ceux où vous croiserez L ou pas mais qu’elle soutient sans filet ! Join L and have fun, life’s so short …

A partir du jeudi parce que c’est Thirsday le meilleur des jours puisque celui des vernissages, traditionnellement (avant que les parisiens ne s’évade en week end) –  une Expo pochoirs: Alex Tréma – Pedrô! – Yarps au Club 56 – Tanger Tanger à la Gaîté Lyrique immersion dans la ville du détroit : 4 jours de films, concerts, souk, rencontres, couscous party …Festival du 25 au 28 septembre – Inauguration de la Fresque d’Ernesto Novo à l’Atelier-Galerie NLM- LAOUTEC - Vernissage Le MoDuLe De Zeer sur la terrasse du WIP Villette, à partir de 18h30 en présence de l’artiste – La petite nouvelle dans la nuit parisienne qui nous fait du bien : HELLO PANAM au Djoon –     Puis c’est vendredi : Finissage de l’expo solo de NICE ART au Lavomatik – Festival de GWO KA au New Morning avec Corinne FanFan et Florence Naprix – ALGEBRA BLESSETT (US)  SULPACIO JONES – GWENDOLYN COLLINS  EN CONCERT AU BIZZ’ART – Kelin-Kelin Orchestra an concert au Baiser Salé – Au Café Charbon on s’enjaille avecle Live set des  Jazzefiq DJs Jim Babafelx et Offmike – Le Mur Oberkampf Samedi c’est un artiste à l’ancienne comme L les M SCHUCK ONE en performance dès 9h30 –  L’expo photo de Christophe Orlain "Dimanches à Berlin" - des soirées pour la tournée des grands duc s: MY THERAPY mensuelle du Café de la Presse, INFUNKWETRUST au Djoon, BACK TO BASICS par Babaflex et Jim au BIZZ’ART, LA NEWYORKAISE au Bizzen – Le dimanche c’est plus en journée, comme un dernier souffle d’été, Le dernier jour pour aller vagabonder au IN SITU d’aubervilliers –  LOVE LIFE au Libertalia – Brunch SOUL TRIBUTE au Réservoir - IN/OUT DOOR sur les quais le Gound Control -dernier jour d’expo COLD BLOOD des oeuvres vendues aux enchères à partir du 1er octobre  Lundi c’est les mots, le Slam au Downtown, Mardi c’est le son :  Tribute to John Mayer à la Favela, Concert de THE FOREIGN EXCHANGE au Bizz’Art – Mercredi, un nouveau mois : une expo rapide avant enchère XSPRAYS YOURSELF à l’Ecole 42 -

Mrs Lauryn Hill envers et contre tous


Les critiques n’ont pas tardé tant de la part des fans que des média après le concert de Lauryn Hill (Voix féminine des Fugees, s’il est nécessaire de le préciser). En effet la Diva new-yorkaise n’est pas à l’heure, du coup nous aurions pu profitez de SLY JONHSON, première partie, toujours bluffant, quelques minutes de plus, ensuite de DJ RAMPAGE dont le Warm Up n’offrit pas une leçon à nos doudous frenchy. Mais voilà, après une traversée du désert, L est heureuse de retrouver une artiste dont la voix, la maîtrise, le professionnalisme sont de retour. Comme retrouver une amie perdue. 1h15 sans faille, avec des fast-singing, Mrs Lauryn Hill enchaîne ses plus grands moments, soient presque tous. Désolée pour les détracteurs, L surkiffe ZION et ses interprétations funk-rock  parviennent directement dans les tripes.Oui c’est différent, c’est recta tant elle gère son Band avec la main d’un véritable Karajan, et c’est là que l’on se dit, she’s back … Donnons lui une chance, quand on est à l’ère du booty encensement, il semble à L que celles qui nous offrent autre chose méritent d’être écoutées. Plaisir de retrouver des standards légendaires que l’on chante sur tout le trajet de retour, fenêtres ouvertes et de se dire j’y étais, killing L so softly depuis tant de temps.

IMG_3738.JPG

IMG_3751.JPG

IMG_3747.JPG

A venir, à suivre, à partager : Semaine 38


Comment cela vous ne savez que faire ???  et bien pour vous délectez voici du comme L aime cette semaine, du beau, du lourd, de l’événementiel. Suivez les artistes !!!

Epinal : BOOM expo à La Lune en Parachute, SPEEDY GRAPHITO / David MESGUICH / DAN23 / SUN7 .

Marseille : Association d’Idée, grande expo SUR NOS MURS, 14 artistes dont le travail est axé sur la ville et plus particulièrement sur ses murs, à voir jusqu’au 30 octobre.

Jarry, Guadeloupe : Expo photo ALI TUR de Charles Chulem Rousseau à la Galerie T&T Jarry.

Bordeaux : Un nouveau Mur inauguré par Jef Aerosol himself 

PARIS :   Wrung Division en Event Pop Store au Citadium !!! expos, djs jusqu’au 20 septembre. Expo Photo de Rodolphe Sebbah qui se termine ce dimanche 21 septembre à la Galerie du Pont Neuf - Expo SOUVENIRS DE VACANCES de FENX à la Galerie Mathgoth – à la Bab’s Galerie et chez Nunc deux lieux pour une expo collective TETROMINO Level 4 - Pendant 10 jours, Premier solo Show de MTO, preview à Paris comme POKUS  " KUSPO sS’EXPRIME" au salon City Art by Vico & Elo – DOURONE, à l’occasion du clean up day du Canal Saint Martin,  peindra en direct toute la journée sur la place de Poulmarch Samedi 20 uniquement -THE BRIDGE 2014 , 21 septembre prochain, il sera possible d’assister à l’intervention simultanée d’un groupe d’artistes — tous issus du street art — dans le cadre d’un des plus importants Eco-festival d’Ile de France – DIAMONDS ARE FOREVER par l’artiste Le Diamantaireà laWide Painting Gallery.                      Une petite nouvelle cette année, jeudi : HELLO PANAM au Djoon, avec un plateau de DJs de choix – Brunch de son les samedis & dimanches au Réservoir SOUL TRIBUTEAFRICAN JAZZ QUARTET en live au Bab-Ilo – Chasse à l’oeuvre de Gully Samedi 20 organisée par Maquis Art – une deuxième  SOUL SUCCESSIONS au New Morning avec les  concerts  HYLEEN GIL & YASMINE KYD- GOLDEN YEARS et ses Djs vous attendent au Café Charbon – le club QUINZE pour les plus djeunes "AMAZING SATURDAY" et pour les autres  DANCE MANIA au Djoon – Danser sur la nouvelle Place de la République, a chaque jour un thème musical -

Toujours en quête  ???

Bonne fin de semaine !

 

 

Back in the game. De Retour.


Oui oui, la rentrée pour L s’est un mois minimum pour se remettre dans le bain. Mais la revoilà, plongeant de plus belle dans le partage des événements auquel L a le plaisir et la chance de participer grâce à des amis, des connaissances, des entrepreneurs … Merci à tous de partager cela avec L, et aux créateurs de plaisirs, ne vous arrêtez surtout pas, nous sommes là pour vous !!!

De Retour, un petit résumé des expos, concerts, balades et découvertes de ces dernières semaine :

Le Mur (Oberkampf) a offert son espace d’expression cet été à  MR PLUME, LADY K, ETNIK, CT et AMOR ce week-end. Les vidéos des performances son sur le site ou sur le mur FB du Mur.

Il y a eu Aubervilliers, IN SITU FESTIVAL  bien sûr :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

MY THERAPY au Café de la Presse par Doc Fatim Foxy Brown et ses internes , Dj SOS et Lord Issa puis Les Black Pearl aux Coulisses avec JP MANO, un vrai parquet c’est vraiment bien pour danser.

JEAN MARC HUNT


ITW  LE 13 AOUT 2014 A SON ATELIER BAIE MAHAULT, GUADELOUPE

 28-DSC01100

L a rencontré le travail de l’artiste définitivement contemporain Jean-Marc Hunt sur le Web il y a quelques années par intermédiaire d’un autre artiste guadeloupéen international. Interpellée par des œuvres ou des séries toutes différentes, L souhaitait depuis un temps longtemps (traduction littérale du créole) rencontré cet « OVNI » de la planète artistique locale pour mieux appréhender la direction que Jean Marc Hunt donnait à sa création. Mais à 8000 kms de là impossible de ressentir, de vivre cette rencontre. Mais quand on veut, on peut et les voyages réservent toujours de nouvelles rencontres. C’est donc à son atelier de Baie-Mahault qu’il a invité L à découvrir son univers.

Son travail ne rencontre pas le public sans douleur et souffrance. Elevé à Strasbourg, « toyeur » sans le savoir, il s’inscrit dans le Street Art, celui vrai de la rue, en modifiant ce qu’il voit sur les murs, comme une évidence, une recréation, des tags et graffitis qu’il vient découvrir fréquemment à Paris. L’urgence dans laquelle il doit peindre est celle de celui dont la tête est mise à prix, non par les institutions de répressions mais par les auteurs des murs qu’il « vandalise ».

Arrivé en Guadeloupe en 2203, c’est l’ « Establishment » qui sera son premier ennemi. Il sent et voit les travers de la société qui l’entoure comme un chien dans un jeu de quille, met en lumière des dysfonctionnements qui ne seront révélés que des mois, des années plus tard sous forme de révolution régionale. D’abord hué par une critique qui ne comprend pas, qui ne voit dans son discours créatif qu’une colonisation de plus, Jean Marc Hunt se voit fermé les portes d’accès à l’ouverture artistique qu’il ne cessera de défendre. Tout change après les événements de 2009. La Guadeloupe brûle sur fond de thèmes que l’artiste dénonce. On lui fait des excuses par la voie de presse, la même qui le fustigea et les murs tombent. Lui sont offertes expositions, bourse, aide, opportunités  …

Impliqué dans le développement de l’Art pour le département, il lui est vital de s’échapper régulièrement pour reprendre de la hauteur même si sa préoccupation est non seulement d’enrichir son travail mais aussi de faire comprendre l’ART, d’ouvrir ses compatriotes à l’éducation, et plus encore d’écrire avec ses congénères une histoire de l’Art authentique mais pas « révisionniste » d’un lieu qui n’existe pas sur la planète Art, pas plus que dans son marché, ou bien trop marginalement.

Instigateur avec Vanessa de l’Atelier Cilaos du ArtBemao, pour 3 éditions, son temps est de plus en plus compté car ses œuvres l’amènent à voyager à travers le monde, New-York, Suisse, Paris, Miami, il est prêt à passer le relais pour que la manifestation vive. Preuve que l’on peut se décider insulaire mais être visible à l’international quand on décide de s’ouvrir à l’ère actuelle.

Totalement autodidacte, les peintures, sculptures, objets mêlant Design, Art et Artisanat, témoignent d’une véritable sensibilité à l’esthétisme, non pas décoratif, mais témoins d’actualités. Créer ce à quoi il n’a pas accès comme nécessité de ne pas dissocier ce qu’il est de ce qu’il vit. Sa création n’est pas instinctive elle est provoquée par l’existence et ce qu’il en sort s’est inscrit dans sa mémoire à son insu ; bien que de nouveaux projets comme celui du « TI BAN » aient des chances de durée puisque sa déclinaison socio-politico-culturelle se fait à l’infini. Investi par la force des choses des multi-casquettes de commissaire, curateur, artiste, créateur, il considère ne faire que son travail et ne se positionne pas comme « sauveur » de l’Art local. Et pourtant sa démarche personnelle de plasticien le positionne sur les plus hautes marches des collections des départements caribbéens, bien que l’énergie qu’il développe ne corresponde pas encore aux aboutissements rêvés.

Longue vie l’Artiste, que les chemins pavés d’opportunités rayonnantes continuent de se dessiner sous vos pas comme les pavés d’or de Dorothy qui libéra des êtres sous le joug d’une terreur injustifiée instillée par un complexe d’infériorité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jean-Marc Hunt Site en cliquant ici

Agenda / Calendar


Pour ceux qui sont en vacances mais pas que un petit tour des actualités qui font envie à L. A vous de choisir ou de tout voir. C’est presque tout ce qu’il nous reste et sans plaisir pas d’amour !!!

For those on vacation but not only, a glimpse at what can be done, seen that LM is anxious for. You can choose or enjoy everything. Afterall, what else is left ? Whitout pleasure no Love !!!

Expo dernière semaine à la GAlerie T&T Jarry MOI AUSSI J’AIME L’ART", tu m’étonnes. Concept intéressant des suites d’une Foire d’Art –  SUMMERTIME à la Galerie Akiza qui expose ° STOUL ° FKDL ° AKIZA °  M-CITY ° YOKO D’HOLBACHIE  jusqu’au 17 août – WORKING PAINT JAM pour la bonne cause le 22 août, histoire d’attendre le London Carnival tranquillement. LADY K se fait Le Mur Oberkampf !!! – LE DIAMANTAIRE  parle français à nos cousins d’Amérique, oui oui Montréal – Fermeture exceptionnelle du M.A.M de Paris dès le 1er septembre alors c’est now or never, reste le Musée en Herbe, Orsay, Le Louvre, Le Palais de Tokyo L en passe et des meilleurs …

Pour ce qui l’en est de vos soirées connectez vous sur le FB  QUAND LM