XIX ème inspiration,


Paris plage à pris ses quartier dans le quartier, le Canal de l’Ourq a ouvert son festival StreetArt et la rue s’exprime sous la chape de plomb d’un ciel orageux tant au sens propre qu’au sens figuré. (Après les photos une jolie-bizarre histoire de rencontre dans l’air du temps).

Un soir tiède L rejoint ses amies pour un moment de partage et d’amour, mais sur le chemin perte de papiers, angoisse ; sort alors comme une apparition un gentilhomme  ayant trouvé une part de vie de LM. Promesse faite pour un café récompense, ils se retrouvent quelques jour après sur ces mêmes quais du XIX éme pour un apéro pique-nique. Il est Canadien,  forces spéciales, à Paris en couverture au cas où la 3ème guerre mondiale se déclenche sous peu du côté de l’Est. Un TGV spécialement affrété  attend les forces de l’Ouest pour être sur place dans les 6 heures. Pendant trois heures LM le laisse délirer se délectant de tant de fantaisie. Elvis est vivant, dans un monde de guerre et rêve d’un nouvel ordre mondial dans lequel les hommes seraient égaux et libres. Et si tout ça n’était pas qu’un rêve ….

# JACE de retour à Paris


Le Gouzou de JACE a toujours cette bonne tête mais cette fois il nous montre son Q dans l’expo DiptiQ pour une sérrie pleine d’humour voire de satire. Dix fois 2 toiles comme un jeu de mistigri d’une noblesse intéressante. Habitué aux murs, Jace donne cette teinte haut de gamme grâce à une technique de carrosserie qui met en subrillance ses nouvelles productions. L connaissait le personnage (pas l’artiste) sans avoir jamais perçu cette dimension sociale ; de loin en loin il n’était qu’un petit bonhomme rigolo. L n’avait jamais jeté son oeil, à tord mais pas par snobisme, presque comme pour un naïf. Et puis il y a les soies, les toiles, les autres supports …

Heureusement que Mathilde Jourdain est là pour remettre les pendules à l’heure et apporrterr une autrre dimension à des artistes principalment STREET Art, de ceux qu’on a eu le plaisir de croiser au coin d’une rue ou de reconnaitre dans une friche.

L y regardera a deux fois. Encore une bonne leçon d’apprise et L adore ça.

A la Galerie MathGoth  34 rue Hélène Brion  75013 Paris jusqu’au 28 juin -

 

 

#Palais de Tokyo


Chaque fois qu’L y met les pieds L tombe du cocotier. Toujours surpises par une création qui ne cesse d’évoluer, L se promène là comme dans une friche. "N’y voyez pas là la folie de l’Homme mais le  délire des Artistes …

Et cette fois plus que jamais, THOMAS HIRSHCHORN en laissant le public donner libre cours à ses désirs créatifs …ou pas. De la dédicace au quartier en passant par les meubles recouverts de scotch de déménagement, les braséros autour de point de discussion, des lecteurs dvd à dispo avec dvdthèque, lecture, impression, dessin, sculpture sur polystirène et cheminement de pneus, FLAMME ETERNELLE est un vériable lieu pour errer, se poser, se lâcher. Jusqu’au 23 juin, chaque jour des nouveautés puisque le midi-minuit du Palais de Tokyo acceuille touristes, plasticiens, badaux et L .

Le questionnement d’HIROSHI SUGIMOTO sur la fin d’un monde : grands sujets de société traiter par tout un chacun dans les dîners. "Aujourd’hui le monde est mort."  Ou peut être hier je ne sais pas." phrase lancinante qui suit le visiteur dans son questionnement ou constatation des travers de notre monde de notre civilisation. En reprenant cette phrase comme leitmotiv, le plasticien nous emmène dans une idée de fin de civilisation ou cela pourrait être un musée de l’homme dans le futur, un cabinet de curiosié pour nos descendants. jusqu’au 7 septembre.

#Agenda #semaine23


Le soleil poine un rayon et notre humeur change prrreuve que sur un eplanète rouge, verte ou jaune nous ne serions que des clones … Un programme d’envie pour ne pas dire une liste parce qu’L n’a pas touché le gros lot mais espère toucher votre soif de curiosité !

 

 

La nouvelle expo de DTONE qui collabore avec du designer Daniel Gallo DT1.CONCEPT à la Galerie Espace Seven, Nouvelle et Conceptuelle –  ART IS REALITY IS ART l’expo du Musée en Herbe continue et reçoit l’"Abécédaire Socio-Politique" de Jacques VillégléExpo de SAINT OMA pemièrre perso au Cabinet d’Amateur – Expo de HIJACK "Life through Street Art" chez Morrretti & Morreti – l’expo de VINIE GRAFFITI chez Nunc avec dédicace le même jour de son nouvel Opus Délits – vous aimez les peties bêtes ou vous en avez la phobie , expo INSECTES ET ARACHNIDES chez Akiza - JAM to the WILD offre un Tribute to Bob Marley concert et scène ouverte à la Favela Chic – Concert de DOPPLEGANGAZ  sous les couleurs de Free your Funk et Hip Hop Resistance à la Bellevilloise – Soirée concert TOUL KHPOUS caritative à la Favela pour l’Association et surtout pour la construction d’une école au Cambodge, 50 artistes mobilisés et vous et vous et vous – nouveau Rendez Vous au Vendôme USRAPNIGHT Moody Mike et First Mike – Caliente  SANTANA TRIBUTE au Baiser Salé – l’INCROYABLE ANNIVESAIRE de Pap’s on change de cantine et direction La Cantine du Faubourg – PARIS HEAT, concept Afro-tropical avec notament un concert d’un Monsieur qu’LM particulièrement, SANGO, une plage,des  entrepreneurs,  des plats,   au Glazart – Donner pour une bibliothèque au Cameroun au Musée Dapper lors du week-end UN JOUR POUR LE CAMEROUN de l’association ASEN, parce que l’obsurantisme se combat par l’éducation et que les livres en sont des armes de puissances massives – Une PARTY A LA MAISON avec les nonneurrrs de l’hôte funky SYDNEY, la maison c’est le Biz’Art de LListen et Chabin … – le Concert d’une voix du Blues Malien SIRA NIAME au Café de la Presse – Denière de la saison, ENTRE NOUS change de lieu et se pose  au théâtre Saint-Gemain pour une White party – LE PLAN fête ses 30 ans !!! lieu mythique du Sud Parisien avec en Guest FFF et Laetitia Dana entre autre – JP Mano et SlyJohnson nous convie à une BLACK PEARL sur le toit de Paris aux Coulisses -  SUNDAY GROOVE PARTY, précédée d’un Funk Legend d’Arno Quinze au  Réservoir un dimanche puisque lundi est férié pour certains …

Ailleurs : Expo de STEEK qui se pose à la T&T Gallery de Jarry en Guadeloupe sur le chemein d’un Worldtour – Lyon, Spacejunk expose la rétrospective du PROJET VENUS -